Calielle


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 COMMENT MARCHE L'HOMEOPATHIE ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calielle
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1437
Age : 37
Localisation : Bretagne
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: COMMENT MARCHE L'HOMEOPATHIE ?   Sam 17 Nov - 6:00

Nombreuses sont les personnes (patients, médecins, scientifiques) qui sont septiques quant au mode d’action des substances extrêmement diluées. L’hypothèse la plus fréquemment émise aujourd’hui, est comme nous l’avons dit, la théorie de la « mémoire de l’eau ». L’eau de la dilution garderait ainsi, l’empreinte de la molécule, ou plus précisément l’information de la molécule originelle qui resterait donc, quelque part dans les ions des atomes constituants les molécules d’eau. Ainsi, l’homéopathie ne serait rien d’autre qu’un passage d’informations…Ce qui expliquerait que l’organisme utiliserait uniquement les informations pertinentes (bon remède homéopathique pour le patient et sa maladie) et ignorerait les autres (donc pas de danger en cas de prise de traitement homéopathique inadapté).
Les organismes vivants sont auto-réparateurs et agissent continuellement pour garder leurs divers systèmes biologiques en fonctionnement. Nous n’avons pas à nous soucier de conserver une température corporelle normale, ou de régler notre rythme cardiaque, ni de faire guérir une coupure. Schématiquement, on pourrait dire que dans la maladie le processus auto-réparateur est perturbé, en général pour un court moment. Mais dans les maladies de longue durée, le corps paraît avoir la plus grande difficulté à retrouver son équilibre naturel. Le traitement homéopathique viendrait stimuler la réponse auto-guérissante. Trouver le bon remède homéopathique serait alors comme de trouver la bonne clef pour ouvrir une serrure.
Enfin, « l’effet Placebo » existe en homéopathique comme dans tout traitement médical. Actuellement beaucoup de recherches médicales sont en cours pour prouver que les effets de l’homéopathie ne sont pas redevables au simple effet placebo.



Quelles preuves a-t-on du fonctionnement de l’homéopathie ?

Kleijnen a rapporté dans le British Medical Journal, en 1991, que sur 107 essais sur l’homéopathie pour lesquels les méthodes d’étude étaient scientifiquement adéquates, 77 ont montré une réponse positive en faveur de l’homéopathie. (British Medical Journal 1991, volume 302, pages 316-323)
Linde a rapporté dans le Lancet, en 1997, une analyse couvrant le traitement de plus de 10.500 malades ; cette étude a conclu que les effets des traitements homéopathiques étaient supérieurs que ceux explicables par le simple effet Placebo. (Lancet 1994, volume 344, pages 1601-1606)
Le débat sur l’efficacité de l’homéopathie se poursuit. Mais ces études se heurtent à la spécificité de l’homéopathie, qui nécessite un interrogatoire long et précis du patient, sans parler de l’examen physique. Aussi, pour une maladie donnée, la médecine classique proposera un traitement unique qui sera le même pour tous les malades ; l’homéopathie quant à elle, pourra en proposer plusieurs dizaines selon le terrain du patient, la localisation, les modalités d’aggravation ou d’amélioration des symptômes.. . On comprend la difficulté de faire une étude dans de telles conditions.
Ainsi donc, le temps de la consultation est plus long en homéopathie à cause de l’écoute que nécessite le choix du traitement, ce qui est toujours très apprécié par les patients, car ils ont vraiment le sentiment d’avoir été écouté par leur médecin. Néanmoins, beaucoup de médecins réussissent, l’expérience aidant, à incorporer l’homéopathie dans leur pratique quotidienne avec des temps de consultation réduit.


Et à propos des maladies à plus long terme ?
Les longues maladies exigent toujours et avant tout un diagnostic médical précis. Lorsqu’il est établi, se pose alors la question du traitement. De nombreux médecins se montrent plus tôt favorables à des traitements médicaux complémentaires aux traitements classiques. Car ceux-ci peuvent aider les patients à supporter le traitement classique, prendre en compte des symptômes que les autres traitements ne peuvent pas soigner, enfin ils agissent sur le terrain et la cause profonde de la maladie.
Quelle que soit la décision finale, l’homéopathie est en règle générale complètement sûre et n’est pas susceptible de rentrer en « conflit » avec d’autres traitements. Elle ne peut ni potentialiser, ni affaiblir l’effet d’un traitement allopathique. Par contre, l’inverse n’est pas vrai : un traitement allopathique, comme les antibiotiques, la cortisone… peut parasiter l’effet d’un traitement homéopathique


Article rédigé par le Docteur Luc BODIN - copyright 2006 medecine-demain.com
.

_________________
Crois en toi car si tu ne le fais pas personne ne le feras à ta place
Il n y a pas de hasard
Nous sommes et restons les maitres de notre vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: COMMENT MARCHE L'HOMEOPATHIE ?   Ven 27 Mar - 22:25

Oui, merci beaucoup..
Revenir en haut Aller en bas
 
COMMENT MARCHE L'HOMEOPATHIE ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les mutations, comment çà marche ?....
» Sidaction : comment marchent les dons
» Comment cabler un télérupteur ?
» Le PLIE (plan local pour l'insertion)
» test du khi 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calielle :: LES MEDECINES PARALLELES :: HOMEOPATHIE-
Sauter vers: